4ème Conférence internationale sur les précurseurs chimiques [en]

Le 28 octobre 2013, Madame Elisabeth Barbier, Ambassadrice de France en Afrique du Sud, a participé à l’ouverture de la 4ème conférence internationale sur les précurseurs chimiques, en compagnie du Général M’Bekela, Deputy National Commissioner.

Cette conférence, organisée conjointement par le Service Sécurité Intérieure de l’Ambassade, dans le cadre du projet FSP (Fond de Solidarité Prioritaire) Enhlangano, et les directions spécialisées du South African Police Service, s’est tenue au Cap du 28 au 31 octobre.

Conférence internationale sur les précurseurs chimiques - Elisabeth Barbier, Ambassadrice de France
Conférence internationale sur les précurseurs chimiques - H.E. Elisabeth Barbier, Ambassador of France, and General M'BEKELA, Deputy National Commissioner
Conférence internationale sur les précurseurs chimiques - H.E. Elisabeth Barbier, Ambassador of France, General M'BEKELA, Deputy National Commissioner et General DRAMAT, Head of DPCI
Conférence internationale sur les précurseurs chimiques

Cette rencontre, autour de la « création d’un partenariat international collaboratif avec les industries chimiques et pharmaceutiques », a donné lieu à de nombreux échanges entre les 120 participants, parmi lesquels les représentants d’une quinzaine de pays, spécialistes et acteurs de la lutte contre le détournement et le trafic de ces produits. Des débats ont également été organisés au regard de la problématique liée au contrôle des précurseurs chimiques et aux investigations visant à démanteler les laboratoires clandestins.

Les participants se sont montrés satisfaits de la conférence et désireux de mettre en place une collaboration de qualité avec leurs homologues à travers le monde. Ainsi, les échanges ont permis l’élaboration d’un plan d’action visant à promouvoir le partage d’informations et de bonnes pratiques au niveau régional et international (mise en place de cours régionaux notamment) et à optimiser l‘efficacité des contrôles aux frontières. Il a été entériné par l’ensemble des participants pour une mise en œuvre effective dans le courant du premier semestre 2014.

publie le 25/09/2018

haut de la page