Campus France informe les étudiants de troisième cycle de TUT sur les possibilités d’études en France [en]

PNG

L’Université de technologie de Tshwane (TUT) a organisé une séance d’information sur les possibilités de financement et de bourses de troisième cycle disponibles en Afrique du Sud et en Europe le 5 mai 2017. L’événement a eu lieu à la Salle de Prestige du campus TUT de Pretoria et environ 300 étudiants TUT ont assisté à cet évènement. Les institutions représentées au cours de cet événement ont inclus Campus France, DAAD Afrique du Sud, la National Research Foundation (NRF) et l’Innovation Hub.

Campus France a présenté les possibilités d’études en France avec un accent particulier sur les différents cours de maîtrise disponibles en anglais. Les étudiants ont été surpris de constater que les frais de scolarité sont assez abordables pour les Sud-Africains (environ 300 euros par an) dans les universités publiques françaises. Les coûts d’étude réduits dans ces universités publiques françaises sont possibles en raison de l’investissement financier réalisé par le gouvernement français pour soutenir l’enseignement supérieur pour les étudiants français et étrangers.

JPEG

Les bourses de l’ambassade de France sont également disponibles pour les étudiants sud-africains qui souhaitent poursuivre un Master à temps plein en France. Les étudiants ayant un diplôme national (diplôme officiel de 3 ans) peuvent entrer à un niveau de Master 1 à suivre par un Master 2 (deux ans d’études au total).

Si l’étudiant a déjà reçu son baccalauréat en technologie (diplôme officiel de quatre ans), il est possible de demander l’admission dans un programme Master 2 directement.
Au cours d’un programme classique Master 2, un stage de 6 mois dans un laboratoire ou une entreprise est inclus, ce qui permet aux étudiants d’acquérir une connaissance pratique des connaissances théoriques qu’ils ont acquises lors de leur premier semestre.

L’ambassade de France d’Afrique du Sud peut également fournir une aide financière aux étudiants occupés avec leurs doctorats. Avec un accord de collaboration signé entre une université en France et une université sud-africaine, un étudiant peut recevoir 3 à 6 mois de financement par année pour les trois premières années du doctorat.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site internet de Campus France en Afrique du Sud.

GIF

publie le 17/05/2017

haut de la page