Création de la French-African Foundation

En 2017, la fondation AfricaFrance, co-présidée par Bruno Mettling (président non exécutif d’Orange Middle East and Africa) et Lionel Zinsou (ancien Premier Ministre du Bénin, président de Terra Nova, fondateur et président de SouthBridge) initie le premier programme Young Leaders Afrique-France.

JPEG
L’expérimentation est alors un succès, réunissant 20 jeunes leaders sélectionnés parmi 569 dossiers, issus de 43 pays, accueillis par des dirigeants économiques, politiques, médiatiques et culturels, durant cinq jours en France, puis cinq jours en Côte d’Ivoire et au Kenya.

Dans un souci de continuité de leur engagement en faveur d’une relation Afrique-France renouvelée, les lauréats de la promotion Young Leaders AfricaFrance créent aujourd’hui la French-African Foundation.

La structure a pour ambition de rassembler les acteurs publics et privés, français et africains, déterminés à soutenir collectivement l’émergence d’une « relève » générationnelle franco-africaine, pouvant, par ses valeurs et moyens d’actions, porter les défis économiques, sociaux et politiques de son époque.

L’objectif prioritaire de la Fondation sera de soutenir le leadership de la nouvelle génération évoluant sur la scène économique, politique, sociale et culturelle, franco-africaine par des actions de renforcement de capacités en s’appuyant sur le plaidoyer et la lutte contre les stéréotypes, la formation et le financement.

Le premier programme fondateur se traduira par un appel à candidatures de la promotion Young Leaders 2019 le 15 avril sous le double haut patronage du Président de la République français, M. Emmanuel Macron et du Président de la République ghanéen, M. Nana Akufo-Addo. Les lauréats seront accueillis à l’été en France et à l’automne au Ghana.

La French-African Foundation est notamment initiée par Alexandre Coster (français, Baobab+), Khaled Igue (béninois, Club 2030 Afrique), Yvonne Mburu (kényane, Nexakili, membre du Conseil Présidentiel pour l’Afrique), Marion Scappaticci (française, SouthBridge) et Grégoire Schwebig (français, Haussmann Group).

L’association compte parmi ses premiers soutiens le groupe Duval, Egon Zehnder, Publicis Consultants, Deloitte, l’Essec, Baobab (ex Microcred), QIMA (ex AsianInspection) et l’Agence Française de Développement.

publie le 02/04/2019

haut de la page