Signature d’un accord entre scientifiques français et la National Research Foundation

Le 16 avril 2009 un Protocole d’accord pour la mise en œuvre d’un synchrotron fourni par SOLEIL a été signé entre la National Research Foundation (Fondation de recherche nationale) et SOLEIL, en présence de M. Philippe Orliange, Premier Conseiller à l’Ambassade de France.

Les rayons du synchrotron peuvent décomposer la matière en atomes et en molécules. Cette nouvelle technologie s’applique dans le domaine des sciences de la vie, de la géologie, des sciences de l’environnement, de la chimie, de la physique et pour la conservation du patrimoine. Il y a 50 synchrotrons dans le monde entier.

Cet accord permettra aux scientifiques sud-africains pour travailler avec leurs homologues français dans ce domaine nouveau de la science.
Cet accord c’est le fruit des liens étroits entre les communautés scientifiques française et sud-africaine impliquées dans le fonctionnement des synchrotrons. Les deux Science@Synchrotron ateliers qui ont eux lieu en Afrique du Sud, l’un en 2007 et l’autre en 2009, auxquels des scientifiques français ont apporté une contribution importante, y compris ceux de SOLEIL, ainsi que la valorisation de collaborations actuelles en témoignent.

JPEG - 374.4 ko
Le Dr Albert van Jaarsveld, PDG de la NRF, et M Philippe Orliange de l’Ambassade de France
JPEG - 372.7 ko
Le Dr Romilla Maharaj et le Dr Van Jaarsveld de la NRF, M Philippe Orliange de l’Ambassade de France et M Robert Kriger de la NRF

publie le 17/09/2009

haut de la page