Maison SKA-France rejoint officiellement la SKA Organisation

Le consortium Maison SKA-France, piloté par le CNRS, est devenu le 12ème membre de la SKA Organisation, responsable de la coordination des activités mondiales du projet de radiotélescope Square Kilometer Array.

Après avoir réintégré le projet SKA dans sa feuille de route des grandes infrastructures de recherche en mai dernier, l’implication des équipes françaises au projet a franchi en juillet une nouvelle étape. Le Comité de direction de la SKA Organisation a en effet accepté la demande d’adhésion du CNRS, le plus grand organisme de recherche européen.

JPEGLa Présidente du comité de direction de SKAO, Dr. Catherine Cesarsky aux côtés du Dr Michel Pérault, représentant du consortium français Maison SKA France. (Crédits : SKA Organisation)

Maison SKA-France, consortium coordonné par le CNRS, fédère cinq organismes de recherche et universités (le CNRS, l’Observatoire de Paris, l’Observatoire de la Côte d’Azur, les universités de Bordeaux et d’Orléans), ainsi que sept partenaires industriels (Air Liquide, ATOS-Bull, Callisto, CNIM, FEDD, Kalray, TAS).

La France contribuait déjà grandement au projet SKA en tant que pays observateur, notamment avec la participation de chercheurs français à chacun des 11 groupes de travail du SKA.

Les institutions françaises sont dorénavant déterminées à renforcer leur participation.
Être membre de l’Organisation permettra au consortium de déposer une candidature crédible en 2020 dans le cadre de la prochaine Feuille de route des grandes infrastructures de recherche. L’obtention de subventions complémentaires pourrait en effet permettre de sécuriser la participation des industriels français dans les opérations de construction et de fonctionnement du radiotélescope.

publie le 08/08/2018

haut de la page