PHC PROTEA : vingt années de coopération scientifique entre la France et l’Afrique du Sud

Le 6 décembre dernier, s’est tenue une journée scientifique célébrant les vingt ans du programme Hubert Curien PROTEA (PHC PROTEA), organisée conjointement par l’ambassade, la NRF (National Research Foundation ) et le ministère de la Science et la technologie sud-africain. L’évènement a été labélisé side-event du Science Forum South Africa 2017.

Célébration des 20 ans du Programme PROTEA de coopération pour la recherche scientifique

Les Partenariats Hubert Curien (PHC), sont des programmes bilatéraux de soutien à la mobilité des chercheurs et sont financés et pilotés en France par le ministère des Affaires étrangères (MEAE) en liaison avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche et une ou plusieurs institutions partenaires à l’étranger. Le PHC PROTEA avec l’Afrique du Sud est le plus ancien, et le mieux doté. Il est cofinancé en Afrique du Sud par la NRF.
La journée scientifique du 6 décembre a été l’occasion de présentations institutionnelles (politiques scientifiques respectives), de présentations scientifiques, d’une restitution d’étude d’impact du programme réalisée par le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), et de panels de discussion

Cet évènement a réuni plus de cinquante participants : représentants du MESRI et du ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères, représentants des porteurs de projets financés par le programme PROTEA, représentants de l’agence sud-africaine pour la recherche (NRF), universitaires, chercheurs ayant bénéficié de programme PROTEA, doctorants en cotutelle, etc.

Un évènement de clôture de cette journée scientifique s’est tenu à l’Alliance française de Pretoria , lors duquel l’Université de Pretoria(UP) et le CIRADont signé le renouvellement d’un accord pour la recherche dans les domaines liés à l’agriculture au sens large (sécurité alimentaire, développement territorial, sciences vétérinaires) et pour la plateforme GOVINN (innovation et gouvernance ) crée en 2015.

Un side-event de la troisième édition du Science Forum South Africa

L’évènement PROTEA, s’est tenu la veille du Science Forum South Africa 2017, qui s’est tenu les 7 et 8 décembre à Pretoria. Initié par la ministre de la Science et de la Technologie, cet évènement était la troisième édition de ce forum au succès grandissant : en 2015, 1500 participants avaient été accueillis ; cette année, l’évènement a attiré plus de 2000 participants de 60 pays. Organisé au centre de conférence du CSIR(Council for Scientific and Industrial Research), l’évènement dénombrait 39 panels de discussion, 32 science talk, donnés par plus de 260 intervenants dont 120 intervenants internationaux. L’un d’entre était le Professeur Jean-Marie Lehn, Prix Nobel de Chimie 1987.

Visite en Afrique du Sud du Prof.Jean Marie-Lehn

Le français Jean-Marie Lehn a obtenu pour ses travaux le Prix Nobel de chimie 1987, qu’il partage avec les Américains Donald J. Cram et Charles J. Pedersen, ainsi qu’un grand nombre de distinctions et de récompenses nationales et internationales : médaille d’or du CNRS en 1981 et Médaille Davy de la Royal Society en 1997. Les études du professeur ont conduit à la définition d’un nouveau champ de recherche, la "chimie supramoléculaire", distincte de la simple chimie moléculaire. Invité à intervenir lors du Science Forum lors d’un science talk cet orateur passionnant et passionné a fait découvrir à un public captivé que la chimie est une science centrale qui crée un pont entre la physique et la biologie et qui permet de comprendre l’organisation intime et les propriétés de la matière aussi bien inerte que vivante.
Celui –ci a poursuivi son séjour en Afrique du Sud par une visite organisée par le CNRS et l’ambassade des grottes de Sterkfontein, site préhistorique et paléoanthropologique, inscrit avec des sites voisins au patrimoine mondial de l’Unesco et connu également sous le nom de « berceau de l’Humanité ».
Le reste de la visite du Prof. Jean-Marie Lehn avait été organisé pariThemba Lab. Ce déplacement s’effectuait dans le cadre plus large d’une visite en Afrique du Sud et au Botswana (rencontre avec physiciens et chimistes, visites de laboratoires, participation à la 9ème conférence internationale AMRS 2017 (African Materials Research Society de Gaborone.

publie le 03/01/2018

haut de la page