Un fragment de comète découvert sur terre pour la première fois

Le 8 octobre 2013, l’université du Witwatersrand (Wits) a révélé les résultats des recherches effectuées par une équipe de chercheurs identifiant pour la première fois les restes d’une comète qui a explosé au-dessus de l’Egypte en entrant dans l’atmosphère il y a 28 millions d’années.

En étudiant un mystérieux petit caillou noir trouvé en 1996 par un géologue égyptien à l’intérieur d’un morceau de verre de silice, l’équipe de chercheurs est convaincue d’avoir mis en évidence "le premier exemplaire connu d’un noyau de comète, et pas simplement un type inhabituel de météorite".

Il s’agit de "la première preuve qu’une comète est entrée dans l’atmosphère terrestre et a explosé", souligne l’université sud-africaine. Le caillou de 30 grammes avait une "composante extraterrestre", contenant 65% de carbone alors que les météorites n’en contiennent habituellement que 3%.

Les comètes sont des petits corps célestes très anciens provenant des confins du système solaire. Leur étude donne un accès privilégié à la formation du système solaire ainsi qu’à l’apparition de la vie sur terre.

Cette découverte a été mise à jour en partenariat avec des chercheurs français et italiens. La participation de l’équipe française a notamment porté sur l’étude spectroscopique des fragments.

Pour en savoir plus, lire l’article sur le site de Wits (en anglais).

JPEG

publie le 18/10/2013

haut de la page